Superman : Les hommes d’acier

superman les hommes d'acierTitre : Superman – Les hommes d’acier
Auteur : Grant Morrison, Fisch Sholly, Rags Morales et de nombreux autres
Traduction : ?
Date de publication : 2015 (VO : 2011-2012)
Édition : Eaglemoss et Urban Comics
Synopsis : Arrivé depuis peu à Metropolis, Clark Kent prend ses marques en tant que reporter, et fraye avec les journalistes du Daily Planet, Jimmy Olsen et Lois Lane. Mais il défend également la justice sous le déguisement de Superman : s’en prenant autant à la corruption politique qu’aux machines futuristes qui investissent sa ville !

Avis : ★★✩✩✩

Il y avait un moment que je n’avais pas eu de déception comics… Mais voilà que c’est arrivé avec ce volume 9 de la collection. Encore une fois, je connais assez peu DC Comics en dehors du Batverse, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle je me suis abonnée à Eaglemoss, pour en savoir plus (même s’il y a finalement beaucoup de Batman, mais ça reste cohérent). Mais là… cet arc m’a complètement perdu. Pourtant, ça commence avec le Action Comics #1, pour le New 52 de DC (appelé aussi « DC Renaissance »). Donc, c’est apparemment un début, mais on rentre en plein milieu de l’histoire et si ça peut fonctionner, ce n’est pas le cas ici. Et chez Urban Comics, c’est publié sous le nom de « Superman Tome 1 – Genèse » donc, rien à voir et je suis de plus en plus perdue.

La remise en contexte du début m’a rendu plus confuse qu’autre chose et j’avais vraiment l’impression d’entamer un « Tome 2 » d’un arc, tant ça manquait de contexte. On commence en effet avec un Clark Kent qui est déjà Superman, dont les parents adoptifs sont déjà morts, mais qui n’a pas trop l’air de savoir d’où il vient ? Il a un t-shirt avec le fameux « S » et une mini-cape indestructible, mais il ne découvrira son réel costume qu’à la fin du tome (de la façon la plus incongrue qui soit).

Superman s’en prend à des politiciens corrompus dès les premières pages, de façon assez violente, et l’armée compte bien l’arrêter. Pour cela, un certain Alexander Luthor est engagé… Sauf que ses plans et ceux de Superman vont être un peu mis à mal par l’arrivée de machines extraterrestres qui semblent en vouloir à la Terre.

En soit, le pitch n’est pas mauvais, mais j’ai l’impression que c’est simplement mal fait. Le déroulé de l’histoire est assez chaotique et je me suis retrouvée plusieurs fois à devoir relire les planches précédentes pour m’assurer que je n’avais rien raté. Non, non, c’est simplement comme ça. Même le passage d’une case à une autre est parfois hasardeux. Ne cherchez pas de transitions, ici, le passage d’une scène à une autre est abrupte.

Comme si ce n’était pas assez difficile à suivre, l’ordre des Action Comics est chamboulé. Deux interludes séparent normalement des chapitres dans la publication originale, mais ici elles ont été placées à la fin du livre. Ce qui fait que vous avez des détails sur le combat qui s’est passé cinquante pages plus tôt et dont vous n’avez plus grand-chose à faire une fois l’histoire terminée…

Pour finir, je ne suis pas fan du dessin – je me rend compte que c’est probablement une question de goût. C’est assez changeant et Superman n’a pas forcément la même tête d’une case à une autre.

 

Publicités

Un commentaire sur “Superman : Les hommes d’acier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s