AmuseZ, de Christophe Dougnac

AmuseZTitre : AmuseZ
Auteur : Christophe Dougnac
Date de publication : 2015
Édition : Atelier Christophe Dougnac
Pages : 59
ISBN : 978-2-9546832-1-8
Synopsis : L’artiste en laissant son esprit s’évader pour créer des personnages féminins à travers des métiers, des histoires de vie, des destinés, a voulu réinventer quelques légendes de notre histoire en s’inspirant des noms des illustres de ce monde qui furent savants, artistes, érudits, créateurs ou génies… AmuseZ est une fiction, à contre-courant des livres d’histoire, où le temps est modifié pour faire découvrir au lecteur ces femmes célestes et extraordinaires qui pourraient inspirer notre avenir et enrichir notre culture. L’imaginaire ouvre le champ des possibles et chacune de ces femmes mise en avant dévoile par sa beauté, son savoir, son partage ou ses sacrifices, une identité particulière, c’est ainsi qu’est né l’alphabet des muses.

Avis : ★★★✩✩

J’avais pu rencontrer l’artiste lors du HeroFestival, comme je le mentionné dans mon billet consacré à la convention et j’avais été absolument charmée par ses peintures magnifiques. Je n’avais donc guère hésité avant de contribuer au financement participatif qu’il avait mis en place pour son nouveau livre, AmuseZ, sur Ulule. Puisque le financement a été réussi, j’ai reçu mon exemplaire dédicacé juste avant les fêtes !

AmuseZ extrait

Thalie BERNARDHT (exemple : pages 42 – 43 pour la lettre T)

Je m’attendais à de magnifiques dessins et je n’ai pas été déçue sur ce point. Chaque lettre de l’alphabet est illustrée par une muse, inspirée de divers horizons tels que l’histoire, la science, les arts… Par deux fois ce sont des jumelles, il y a donc un peu plus de 26 muses représentées. Si je devais choisir une favorite, ce serait « Wakanda Enheduanna » dont j’ai beaucoup apprécié le texte et les illustrations.

Ces dernières sont assez variées au fil des pages : peintures, croquis, photos, manip… J’apprécie la diversité mais selon moi, les meilleures illustrations sont les dessins et j’y inclus les croquis. Les photos sont belles, mais les manip semblent un peu hasardeuses et ça ressemble finalement à du collage, ce qui est peut-être un choix en soit mais j’y suis guère sensible. La plupart des muses est accompagnée d’un texte, souvent de quelques lignes seulement (ce qui n’empêche pas que les textes soient très beaux) mais là encore on retrouve des inégalités assez frappantes puisque les quantités vont d’une page entière à quelques lignes ou encore à rien du tout… C’est dommage, plutôt que d’avoir un long texte dense et parfois obscure pour « Jade da Vinci », j’aurai aimé en savoir plus sur les autres muses.

Comme dit précédemment, les dessins sont magnifiques. Les textes en revanche… Certains sont très beaux mais je les ai trouvé très opaques globalement. Et puis, les différentes polices dans tous les sens ne les rendent pas tous lisibles et font parfois très mal aux yeux. Quoi qu’il en soit, les coquilles et les erreurs d’orthographe m’ont empêché de me m’imprégner des illustrations et de la poésie de l’ouvrage. C’est peut-être une déformation professionnelle mais les virgules mal placées, les guillemets sans espaces et les erreurs d’accord… ça m’a fait grimacer. Je veux bien être indulgente, mais tout de même, en considérant le peu de texte qu’il y a, on devrait s’attendre à mieux. Dans l’état, ça fait brouillon et c’est fort dommage. Le fait que l’ISBN sur la quatrième de couverture soit un « faux » qui a probablement servi aux tests d’impression, n’aide pas. Si j’apprécie la volonté de montrer des choses différentes, avec par exemple une note en anglais de Sherlock Holmes… dans ce cas il aurait fallu s’abstenir et la laisser en français. Heureusement que la phrase « originale » était à la fin du livre, parce que l’anglais ne fait aucun sens.

Je suis donc globalement déçue. Heureusement, les illustrations sont magnifiques. Je continuerai à suivre cet artiste pour ses peintures, c’est sûr, mais pas pour ses textes. Par contre, j’ai beaucoup apprécié les glossaires à la fin de l’ouvrage, qui précisent les origines des prénoms et les personnes réelles éventuelles qui ont inspiré les muses.

Publicités

Un commentaire sur “AmuseZ, de Christophe Dougnac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s